fbpx

Troubles du comportement

La famille des troubles des conduites alimentaires (TCA) regroupe toutes les pathologies en lien avec la nourriture, telles que l'anorexie, la boulimie (vomitive ou non), l'hyperphagie…

Mes différents outils donnent de bons résultats sur l'hyperphagie, car celle -ci résulte souvent d'une rupture symbolique (que vient compenser la nourriture) assez aisée à trouver… et à traiter.

La majorité des pertes de poids se traite de cette façon.

J'accompagne également les cas plus complexes, dans une relation triangulaire entre le patient, son médecin spécialisé… et moi.

Avez-vous peur de vivre une insomnie ce soir ?
Avez du mal à vous endormir ? Ou au contraire faites-vous de courtes nuits et vous voilà réveillé au milieu de la nuit ?
Et quand vous dormez, faites-vous des cauchemars ?
Vous endormez-vous avec les préoccupations de la journée et les soucis à venir ?
Vous mettez-vous au lit avec une colère rentrée ?

Autant de situations différentes, qui rendent ce sujet du sommeil complexe à appréhender…

La thérapie sera donc tout à fait adaptée à votre cas particulier, visant une amélioration significative au cours des séances.

Dans cette catégorie, on peut trouver plusieurs types de troubles :

  • les troubles du contrôle des impulsions, c’est-à-dire des comportements compulsifs irrépressibles, tels que l'onychophagie (se ronger les ongles), la trichotillomanie (s'arracher les cheveux), la cyberaddiction (utilisation problématique d'Internet) -
  • les troubles obsessionnels compulsifs (TOC), par exemple de sécurité (vérifier 20 fois que la porte est fermée…) ou d'hygiène (se laver les mains sans cesse…)
  • et bien sûr toutes les conséquences du trouble de la personnalité obsessionnelle-compulsive (procrastination, incapacité à déléguer, respect des règles à outrance, recherche de la perfection…)

L'hypnose, associée à d'autres techniques comportementales, sera d'une grande aide dans l'évolution positive de ces situations.

Il s'agit là des troubles sans lien avec un contenu psychologique.
L'hypnose se concentre sur la perception ressentie par le sujet dans une situation donnée. De ce point de vue, elle peut aider à le soulager grâce à une réduction significative de sa sensibilité.

Elle est donc particulièrement adaptée pour la gestion des douleurs présentes (temporaires ou chroniques ; avec une cause identifiée ou non) ou celles redoutées à court-terme (accouchement, opération, dentiste…)

Elle donne également de bons résultats dans la gestion des TOC, des tics, des acouphènes…

Bien entendu, l'hypnose ne saurait se substituer à un suivi médical prodigué par un professionnel de santé ; elle s'inscrit donc en complément des traitements médicaux.