fbpx

Victime d'abus ou de pervers

La violence psychologique est constituée par "des actes répétés, qui peuvent être constitués de paroles et/ou d’autres agissements, d'une dégradation des conditions de vie entraînant une altération de la santé physique ou mentale. "

En premier lieu, les menaces, insultes et dénigrements.
Plus difficiles à repérer, notons la dévalorisation, les jugements et critiques, les reproches, les fausses plaisanteries, le déni, le discrédit et le silence.

L'agresseur s'estime dans son bon droit. Il n'éprouve aucune empathie. Son objectif est de contrôler la victime dans différents domaines, comme la liberté de mouvement, les fréquentations, les moyens financiers, etc.

Cela conduit la victime à une baisse de son estime de soi, à des troubles dépressifs et à l'installation d'un stress physiologique.

Le travail thérapeutique sera axé sur la prise de conscience de la situation, la recherche de solutions pour sortir du schéma délétère, et sur le traitement des symptômes liés à la situation.

L'abus sexuel est caractérisé quand une personne impose à une autre un contact physique ou une interaction sexuelle non consentis.
Statistiquement, l'agresseur est une personne connue de la victime, souvent dans une posture de référent. L'agresseur atteint son but par manœuvre, intimidation ou par force. La culpabilisation de la victime empêche celle-ci de se considérer comme telle ; dans ce climat de honte s'installe un "secret familial" qui va durer longtemps.

Ce silence a un "prix" : celui de la honte, de l'autodestruction, de la confusion entre complicité et victime, de la peur des conséquences d'une révélation…
La victime va alors développer des stratégies d'évitement pour se protéger d'une éventuelle réitération de la situation : prise de poids, impact sur la libido, addictions, douleurs physiques, relations aux autres compliquées et changeantes…

Dans un tel contexte, le travail thérapeutique sera centré à la fois sur le "détricotage" des stratégies d'évitement et sur le traitement du trauma initial.

Votre compagnon se révèle être un manipulateur, avec un besoin de tout contrôler...
Avec tous ces conflits, ces attaques sournoises, ses manœuvres pour vous isoler socialement ; ces exigences auquel vous devez vous soumettre, pour que le couple puisse enfin fonctionner…
Lui, ce qu'il aime, c'est de se sentir aimé. D'ailleurs, si vous voulez vous éloigner, il tentera de vous récupérer

Certainement que vous avez un profil mêlant dépréciation et dépendance affective… Sinon vous auriez rompu, n'est-ce pas ? Mais vous n'y arrivez pas…
Le couple infernal s'est mis en place ; la souffrance aussi (la vôtre bien sûr).

Le travail thérapeutique sera axé sur la prise de conscience de la situation, la recherche de solutions pour sortir du schéma délétère, et sur le traitement des symptômes liés à la situation.